Tournoi Pro Evolution Soccer 2008

Nouveau site, nouvelle adresse : http://liguepes.com
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 8°journée

Aller en bas 
AuteurMessage
[LP™]mimi95
Le President
Le President
[LP™]mimi95

Nombre de messages : 3196
Age : 32
Connexion : [8Mega/128]
Origine Du Manager : marseille et italie
Date d'inscription : 28/04/2005

8°journée Empty
MessageSujet: 8°journée   8°journée EmptyMer 21 Sep - 8:18

TOULOUSE – MARSEILLE
Nombre de confrontations en L1 : 28
Bilan : 14 victoires pour Toulouse, 7 matchs nuls, 7 victoires pour Marseille
Buts : 34 pour Toulouse, 29 pour Marseille

Les derniers résultats
2004-2005 : 1-3
2003-2004 : 2-1
2000-2001 : 2-0
1998-1999 : 1-0
1997-1998 : 0-4
1993-1994 : 0-0
1992-1993 : 3-1
1991-1992 : 0-2
1990-1991 : 0-2
1989-1990 : 2-1

La stat : En championnat, Toulouse reste sur deux nuls et cinq défaites à domicile, pour un total de trois buts inscrits et douze encaissés.

AJACCIO – STRASBOURG
Nombre de confrontations en L1 : 8
Bilan : 3 victoires pour Ajaccio, 4 matchs nuls, 1 victoire pour Strasbourg
Buts : 9 pour Ajaccio, 5 pour Strasbourg.

Les derniers résultats
2004-2005 : 2-2
2003-2004 : 0-0
2002-2003 : 0-0
1972-1973 : 0-2
1970-1971 : 4-0
1969-1970 : 1-0
1968-1969 : 1-1
1967-1968 : 1-0

La stat : Strasbourg n’a toujours pas inscrit le moindre but à l’extérieur cette saison.

METZ – AUXERRE
Nombre de confrontations en L1 : 24
Bilan : 15 victoires pour Metz, 4 matchs nuls, 5 victoires pour Auxerre
Buts : 36 pour Metz, 17 pour Auxerre

Les derniers résultats
2004-2005 : 3-0
2003-2004 : 0-2
2001-2002 : 2-0
2000-2001 : 1-2
1999-2000 : 3-0
1998-1999 : 2-0
1997-1998 : 3-0
1996-1997 : 1-0
1995-1996 : 3-1
1994-1995 : 1-1

La stat : Metz n’a toujours pas inscrit le moindre but à domicile cette saison.

NICE – LE MANS
Nombre de confrontations en L1 : 1
Bilan : 0 victoire pour Nice, 0 match nul, 1 victoire pour Le Mans
Buts : 0 pour Nice, 1 pour Le Mans

Les derniers résultats
2003-2004 : 0-1

La stat : Le Mans n’a toujours pas encaissé de but à l’extérieur cette saison

RENNES – BORDEAUX
Nombre de confrontations en L1 : 36
Bilan : 18 victoires pour Rennes, 9 matchs nuls, 9 victoires pour Bordeaux
Buts : 57 pour Rennes, 36 pour Bordeaux

Les derniers résultats
2004-2005 : 2-0
2003-2004 : 3-1
2002-2003 : 3-4
2001-2002 : 1-0
2000-2001 : 1-2
1999-2000 : 2-1
1998-1999 : 1-1
1997-1998 : 0-0
1996-1997 : 1-1
1995-1996 : 4-3

La stat : 34 buts ont été inscrits lors des dix dernières confrontations entre les deux clubs

SAINT ETIENNE – NANCY
Nombre de confrontations en L1 : 17
Bilan : 13 victoires pour Saint Etienne, 2 matchs nuls, 2 victoires pour Nancy
Buts : 44 pour Saint Etienne, 19 pour Nancy

Les derniers résultats
1999-2000 : 2-1
1991-1992 : 3-0
1990-1991 : 4-1
1986-1987 : 0-0
1983-1984 : 1-0
1982-1983 : 3-4
1981-1982 : 2-1
1980-1981 : 4-1
1979-1980 : 2-2
1978-1979 : 3-2

La stat : Nancy n’a plus gagné à Geoffroy Guichard depuis le mois de mai 1983.

SOCHAUX – NANTES
Nombre de confrontations en L1 : 35
Bilan : 13 victoires pour Sochaux, 10 matchs nuls, 12 victoires pour Nantes.
Buts : 44 pour Sochaux, 42 pour Nantes.

Les derniers résultats
2004-2005 : 1-0
2003-2004 : 2-1
2002-2003 : 4-2
2001-2002 : 0-1
1998-1999 : 1-1
1994-1995 : 0-0
1993-1994 : 1-1
1992-1993 : 0-1
1991-1992 : 3-1
1990-1991 : 1-1

La stat : Longtemps bête noire des Sochaliens, Nantes reste sur trois défaites consécutives à Sochaux, qui n’a toujours pas remporté le moindre match ni inscrit le moindre but à domicile cette saison.

TROYES – MONACO
Nombre de confrontations en L1 : 4
Bilan : 2 victoires pour Troyes, 0 match nul, 2 victoires pour Monaco
Buts : 5 pour Troyes, 8 pour Monaco

Les derniers résultats
2002-2003 : 0-4
2001-2002 : 3-0
2000-2001 : 1-0
1999-2000 : 1-4

La stat : Quatre tirs sur les montants pour Troyes, trois pour Monaco. Ce sont les deux clubs les plus « malchanceux » du championnat.

PSG – LILLE
Nombre de confrontations en L1 : 28
Bilan : 14 victoires pour PSG, 9 matchs nuls, 5 victoires pour Lille
Buts : 52 pour PSG, 29 pour Lille

Les derniers résultats
2004-2005 : 1-1
2003-2004 : 1-0
2002-2003 : 1-0
2001-2002 : 0-0
2000-2001 : 2-2
1996-1997 : 3-1
1995-1996 : 0-1
1994-1995 : 3-0
1993-1994 : 2-1
1992-1993 : 3-0

La stat : La dernière victoire lilloise remonte au 27 Avril 1996. Victoire 1-0 grâce à un but de Collot.

LYON – LENS

Nombre de confrontations en L1 : 38
Bilan : 23 victoires pour Lyon, 10 matchs nuls, 5 victoires pour Lens
Buts : 77 pour Lyon, 31 pour Lens

Les derniers résultats
2004-2005 : 1-0
2003-2004 : 4-0
2002-2003 : 1-0
2001-2002 : 3-1
2000-2001 : 3-0
1999-2000 : 1-0
1998-1999 : 3-1
1997-1998 : 1-3
1996-1997 : 0-0
1995-1996 : 0-0

La stat : Lyon reste sur sept victoires consécutives sur Lens (16 buts pour, 2 contre). La dernière victoire lensoise remonte au 25 Septembre 1997, victoire 3-1 avec des buts de Déhu, Lachor et Ziani pour Lens contre un but de Caveglia.

_________________
[/URL]8°journée Portcm060907fraita161og.th
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[LP™]mimi95
Le President
Le President
[LP™]mimi95

Nombre de messages : 3196
Age : 32
Connexion : [8Mega/128]
Origine Du Manager : marseille et italie
Date d'inscription : 28/04/2005

8°journée Empty
MessageSujet: Re: 8°journée   8°journée EmptyMer 21 Sep - 8:20

Mercredi 21 septembre

LIGUE 1

8eme journée

18h15
Toulouse - Marseille

20h30
Ajaccio - Strasbourg
Metz - Auxerre
Nice - Le Mans
Rennes - Bordeaux
St Etienne - Nancy
Sochaux - Nantes
Troyes - Monaco

20h45
PSG - Lille

Jeudi 22 septembre

20h45
Lyon - Lens




_________________
[/URL]8°journée Portcm060907fraita161og.th
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[LP™]mimi95
Le President
Le President
[LP™]mimi95

Nombre de messages : 3196
Age : 32
Connexion : [8Mega/128]
Origine Du Manager : marseille et italie
Date d'inscription : 28/04/2005

8°journée Empty
MessageSujet: Re: 8°journée   8°journée EmptyVen 23 Sep - 9:31

Paris s'accroche, Metz s'effondre

En s'imposant mercredi soir contre Lille (2-1), le PSG revient à deux points du leader lyonnais au classement. Monaco a gagné au courage à neuf contre onze à Troyes (2-1). Victoire courageuse également de Toulouse, à dix contre onze, face à Marseille (1-0). En bas de classement, Metz perd de nouveau sur son terrain contre Auxerre (2-1). Jeudi soir, Lyon a été tenu en échec par Lens à Gerland (1-1).

Toulouse respire
La série noire est terminée pour le TFC. A la recherche d’une victoire depuis la première journée, les joueurs d’Erick Mombaerts ont retrouvé le chemin du succès en battant l’Olympique de Marseille (1-0) mercredi après-midi sur la pelouse du Stadium. Trois points arrachés dans la douleur malgré la rapide ouverture du score de Bergougnoux (12eme). Mais dans la foulée, les Toulousains perdent Dominique Arribagé, expulsé pour une faute en position de dernier défenseur. Commence alors une longue attaque-défense sur la cage de Revault. Mais l’OM ne parviendra jamais à trouver les filets du TFC et concède ainsi sa quatrième défaite de la saison.

Paris s'accroche, Metz s'effondre
En s’imposant contre Lille au Parc des Princes grâce au doublé de Pauleta, le PSG revient à un point (provisoirement ?) de Lyon au classement. Pourtant, c’est Fauvergue qui avait ouvert le score pour le LOSC dès la troisième minute. Une journée de L1 placée sous le signe du courage : Monaco, orphelin de son entraîneur Didier Deschamps, a vaincu Troyes à neuf contre onze (2-1). Sochaux signe son premier succès de la saison à Bonal contre Nantes grâce au premier but de Dagano sous ses nouvelles couleurs (1-0). Du courage pour Nancy, le promu, qui a mis fin à l’invincibilité de Jérémie Janot à Geoffroy Guichard en l’emportant 2-0. Du courage pour Rennes qui a accroché le point du nul face à Bordeaux après avoir été mené deux fois au score (2-2). Fin de série pour Le Mans qui s’incline à Nice (1-0) tandis qu’Ajaccio est tenu en échec par Strasbourg (0-0). Enfin, Metz reste lanterne rouge après son nouveau revers à domicile contre Auxerre (2-1).

Le bon point des Lensois
Les Lyonnais se font surprendre très rapidement dans le match et sont gênés par le dispositif mis en place par Francis Gillot. Malgré un jeu moins précis que d’habitude et des Lensois incisifs face à eux, les locaux savent se montrer dangereux en un rien de temps. Et c’est sur un éclair de Govou et une frappe contrée de Tiago que l’égalisation intervient. La seconde période est dominée par les Lyonnais. La fatigue pesant petit à petit, les actions de but se raréfient. Au final, le match nul est logique.

_________________
[/URL]8°journée Portcm060907fraita161og.th
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[LP™]mimi95
Le President
Le President
[LP™]mimi95

Nombre de messages : 3196
Age : 32
Connexion : [8Mega/128]
Origine Du Manager : marseille et italie
Date d'inscription : 28/04/2005

8°journée Empty
MessageSujet: Re: 8°journée   8°journée EmptyVen 23 Sep - 9:32

REACTIONS

Laurent Fournier (entraîneur du Paris SG)
Après Saint-Etienne (défaite), il fallait réagir. On peut être fiers des joueurs. On a bien réagi, on aurait pu s'écrouler, on ne l'a pas fait (après le but encaissé). C'est dans cet état d'esprit qu'il faut continuer. Saint-Etienne c'est du passé. Je leur avais demandé de jouer, d'aller de l'avant, de percuter, ils l'ont fait de temps en temps. Maintenant, on va garder les pieds sur terre et continuer à travailler. La deuxième place c'est bien, mais on ne va pas s'arrêter là.

Claude Puel (entraîneur de Lille)
Le score est cruel. Je pense qu'on laisse deux opportunités à cette équipe parisienne et ça fait deux buts. C'est sec. Je pense que cela ne reflète pas la physionomie du match. On n'a pas été récompensés. Cela s'est joué sur des détails et quand vous avez quelqu'un comme Pauleta en face, ça ne pardonne pas. C'est cruel mais il faut l'accepter.

Erick Mombaerts (entraîneur de Toulouse)
On pousse forcément un "ouf!" de soulagement. C'est le scénario idéal pour lancer notre saison. On a su s'adapter et trouver les resources mentales pour préserver le résultat. Mais je savais qu'il ne suffit pas de jouer à 11 contre 10 pour gagner un match. De même, le coaching peut-il également faire son oeuvre, puisque j'avais décidé hier d'intégrer Dao dans le groupe. Ce qui s'est avéré utile lorsqu'il a fallu remanier notre axe central. Je suis fier car toute l'équipe a fait front. On retient certes les trois points et il faut évidemment encore progresser, mais sans base mentale solide, il n'y a pas de succès possible. A ce niveau, je suis donc conforté dans mes convictions, d'autant que je crois avoir trouvé ce soir une âme au TFC.

Christophe Revault (Toulouse)
Si ce n'est pas un match référence, je ne sais pas ce que c'est... Je ne sais pas comment les gars ont fait pour garder ma cage inviolée. D'ailleurs, au-delà de toute considération technique ou tactique, je veux vraiment souligner que ce soir, le petit (Toulouse, ndlr), réduit à 10 avec des gamins de 20 ans, a su créer l'exploit.

Issou Dao (Toulouse)
On n'a rien lâché ! Il n'y a pas de mot pour expliquer ce que je ressens. Notre victoire est la plus belle qui soit. Sur un plan personnel, je tenais à revenir à ce niveau et montrer à mon entraîneur et à mes dirigeants que je suis toujours vivant, pour servir l'équipe.

Jean Fernandez (entraîneur de Marseille)
On a vraiment souffert. Il y a beaucoup de frustration. On se met tout seul en difficulté avec un but stupide. Après l'expulsion toulousaine, on a évidemment fait le forcing mais il y avait trop de déchet dans notre jeu. Dès qu'on a joué plus sur les côtés, ça allait mieux. Mais on a manqué de réalisme offensif. Le résultat fait mal. C'est donc un nouveau coup d'arrêt. Il faut vraiment travailler et s'améliorer défensivement et offensivement.

Laszlo Boloni (entraîneur de Rennes)
C'était un match difficile mais on le savait avant. Bordeaux est une équipe qui marche bien en ce moment. Les matches commencent à s'accumuler (Rennes joue aussi en UEFA, ndlr). C'était un beau spectacle, on a vu des beaux buts. Pour l'orgueil, le caractère et le coeur je dois féliciter mes joueurs. On a su reprendre les choses en main après les buts bordelais. Mais je dois féliciter Bordeaux, qui a fait un beau match.

Ricardo (entraîneur de Bordeaux)
Ce nul, encore un (le quatrième consécutif en L1) n'est pas une déception. Par rapport aux matches contre Strasbourg et Lens, notre qualité de jeu était supérieure. Mais on a commis des erreurs inhabituelles chez nous, et c'est à cause de ça qu'on ne gagne pas les trois points. En face, il y avait aussi Rennes, une équipe bien installée, qui a été courageuse, qui nous a déstabilisé. Au niveau de l'organisation, nos choix collectifs n'ont pas toujours été intéressants. Et contre Rennes, ça devient dur d'enchaîner. On a eu du mal au niveau défensif.

Jean Petit (entraîneur de Monaco)
Je n'avais jamais vu ça. Sur la physionomie du match, on ne mérite pas de perdre. Mais gagner, c'est un petit miracle, étant donné qu'on joue à neuf. Ce n'est pas un choc psychologique. C'est le fruit d'un travail depuis le début de saison. On parlera peut-être de fin de crise si on fait d'aussi bons résultats d'ici la mini-trêve internationale, contre Nice, samedi, qui est notre bête noire, contre Willem II (en Coupe de l'UEFA) et à Lille. Un match de référence ? Je pense, oui. Le mental a été déterminant. Je suis très contents des joueurs. Mais je regrette les deux expulsions. Je ne pense que les deux joueurs (Cubilier et Gerard) ont mérité ces cartons.

Patrice Evra (Monaco)
Il faut féliciter tout le monde. Gagner à neuf, mentalement, c'est costaud. Mais tout cela me laissera un goût amer. Le groupe reste en convalescence. Il ne faut pas s'enflammer et préparer très sérieusement Nice samedi. Il faut se bouger. On est loin d'être sorti. Mais il faut savourer, bien sûr. C'est quelque chose d'important. Ce match est bien sûr pour Didier Deschamps.

Emmanuel Adebayor (Monaco)
J'étais malheureux depuis le début de la saison. Sur mon but, j'ai pris le ballon et j'ai essayé de frapper le plus vite possible. Cela fait du bien de marquer. Je félicite aussi Gaël (Givet) qui a mis un très beau but. On a vu que Monaco avait un état d'esprit. Je tiens aussi à remercier Didier Deschamps, qui m'a tout donné. Il a fait preuve d'une confiance totale envers moi.

Jean-Marc Furlan (entraîneur de Troyes)
Cela bascule sur un petit détail. Des joueurs aussi talentueux que ceux de Monaco n'ont pas eu de mal à gérer cette situation. Vous savez, en football, les équipes en infériorité numérique sont rarement mises en difficulté. Les circonstances font que l'équipe de Monaco, démobilisée, s'est remobilisée. On sait que ça va être difficile en championnat.

Julien Sablé (Saint-Etienne)
Nancy était une équipe bien organisée qui nous a posé beaucoup de problèmes. Pour notre part, nous avons laissé trop d'écart entre les lignes. Nous avons manqué d'agressivité à certains moments. Ce résultat démontre qu'il faut rester très concentrés. Nous continuons notre apprentissage. Ce résultat peut s'expliquer par un manque de fraîcheur de notre part, de mental mais aussi d'agressivité à certains moments du match.

Frédéric Piquionne (Saint-Etienne)
Nous sommes déçus. Nous nous attendions à ce type de match. Nous sommes tombés sur une équipe de Nancy plus agressive que nous. Nous constatons qu'il nous reste beaucoup de travail. Nous n'étions pas assez combatifs et n'avons pas eu assez de présence dans les duels, notamment en première période.

Pablo Correa (entraîneur de Nancy)
Tout le monde a vu le match que Saint-Etienne a livré dimanche contre le Paris SG. Cela nous a servi de motivation. Nous avons surpris les Stéphanois en les prenant plus haut que ce qu'ils attendaient. Je constate que lorsque nous marquons des buts nous sommes capables de mettre en difficulté l'adversaire. Nous n'avions pu le faire à Bordeaux ou à Lyon. Nous avions pourtant bien joué, avec nos moyens mais nous n'avions, alors, rien ramené. Plusieurs fois, depuis le début de saison, nous avons fourni de bonnes prestations sans être récompensés. C'était rageant mais cette fois, je pense que notre victoire est méritée. J'espère que c'est le véritable départ de Nancy. Nous le cherchions depuis un moment mais ce sont les matches à venir qui nous le diront.

Jacques Santini (entraîneur d'Auxerre)
Nous avons rencontré des difficultés face à la mobilité de certains joueurs adverses mais je crois que ce succès est logique. Les Messins ont peut-être payé en début de rencontre un manque de fraîcheur physique. Mais nous savions qu'ils pouvaient apporter le danger dans le jeu et prendre les intervalles. Ils ont également une qualité de jeu aérien. Mes joueurs ont bien maîtrisé le danger et tout fait pour conserver cette victoire. Elle nous permet de consolider notre position au classement.

Joël Muller (entraîneur de Metz)
Notre défaite n'est pas méritée. Nous nous sommes battus. Les joueurs ont donné tout ce qu'ils pouvaient. Mais leur manque d'expérience leur coûte des points. Notre situation au classement est très difficile mais il va bien falloir finir par en sortir. Tant que la compétition est en cours, on ne va rien lâcher. Nous ne sommes pas récompensés de notre match, je suis forcément déçu.

Grégory Proment (Metz)
Ce n'est pas fini. Il y a du positif ce soir, nous avons essayé et il y aura des jours où ça passera, c'est pour cela que nous ne lâcherons rien. Ce n'est pas Joël Muller qui joue mais nous, les joueurs, si quelqu'un doit donner sa démission ce sont les joueurs (au sujet des cris entendus à la fin du match demandant la démission de l'entraîneur, ndlr).

Dominique Bijotat (entraîneur de Sochaux)
C'est un vrai soulagement. Maintenant on ne peut plus dire qu'on ne marque pas à domicile. On a joué crispé en première période. Notre jeu était approximatif et on tentait un minimum de choses en phase offensive. Après, notre but nous a décrispé. J'aurais bien aimé qu'on en marque un second, ce qu'on a eu la possibilité de faire, on aurait alors pu montrer autre chose. Nos premières rencontres avaient été intéressantes mais on n'était pas récompensé. Là, sans gagner trop de places, on recolle à une position plus conforme à notre valeur. J'espère qu'on va réussir à se débloquer au fur et à mesure. Il va falloir maintenant confirmer à Auxerre où ce ne sera pas facile.

Serge Le Dizet (entraîneur de Nantes)
Je ne sais pas si c'était physique, on avait la volonté de venir chercher quelque chose mais on n'avait pas de jambes, on était +en panne de pression+. Au vu de notre première période on pouvait difficilement espérer mieux qu'un 0-0. Après on prend un but, un peu similaire à celui encaissé face à Troyes, avec un centre au second poteau, et ça devient un autre match. On n'a pas su mettre en difficulté cette équipe qui doutait et qui a réussi à marquer un but qui l'a délivrée. Cette soirée nous coûte cher puisque, au-delà de la défaite, on perd aussi Mickaël Landreau, Emerse Faé et Jean-Jacques Pierre, tous un peu éclopés. Ce match nous laisse sur notre faim.

_________________
[/URL]8°journée Portcm060907fraita161og.th
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[LP™]mimi95
Le President
Le President
[LP™]mimi95

Nombre de messages : 3196
Age : 32
Connexion : [8Mega/128]
Origine Du Manager : marseille et italie
Date d'inscription : 28/04/2005

8°journée Empty
MessageSujet: Re: 8°journée   8°journée EmptyVen 23 Sep - 9:32

Les résultats

Mercredi 21 septembre 2005
Toulouse - Marseille : 1-0
But : Bergougnoux (12eme) pour Toulouse

Ajaccio - Strasbourg : 0-0

Metz - Auxerre : 1-2
Buts : Mom.NDiaye (91eme) pour Metz - Mignot (35eme), Luyindula (89eme) pour Auxerre

Nice - Le Mans : 1-0
But : Bagayoko (22eme) pour Nice

Rennes - Bordeaux : 2-2
Buts : Källstrom (29eme), Monterrubio (61eme) pour Rennes - Smicer (4eme sp), Chamakh (52eme) pour Bordeaux

St Etienne - Nancy : 0-2
Buts : Lecluse (33eme), Sarkisian (67eme) pour Nancy

Sochaux - Nantes : 1-0
But : Dagano (52eme) pour Sochaux

Troyes - Monaco : 1-2
Buts : Grax (32eme) pour Troyes - Adebayor (57eme), Givet (77eme) pour Monaco

PSG - Lille : 2-1
Buts : Pauleta (13eme, 55eme) pour le PSG - Fauvergue (3eme) pour Lille

Jeudi 22 septembre 2005
Lyon - Lens : 1-1
Buts : Tiago (38eme) pour Lyon - A.Coulibaly (6eme) pour Lens



8°journée Sanstitre7qk

_________________
[/URL]8°journée Portcm060907fraita161og.th


Dernière édition par le Ven 23 Sep - 13:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[LP™]mimi95
Le President
Le President
[LP™]mimi95

Nombre de messages : 3196
Age : 32
Connexion : [8Mega/128]
Origine Du Manager : marseille et italie
Date d'inscription : 28/04/2005

8°journée Empty
MessageSujet: Re: 8°journée   8°journée EmptyVen 23 Sep - 9:45

Attention psg revient a 2 point de Lyon après leur défaite contre saint Etienne il sont relever le tête vase a Lille pourtant Lille avait marquer des le début du macht après une faute de cisse mais pauleta les ça sauver encore une fois mdr

Marseille qui avait aussi occasion de recoller en haut du tableaux c’est laisser prendre par une équipe de Toulouse, le mans a perdu contre nice mais reste commait troisième aux classement a 2 point de paris et 4 de Lyon c la grosse surprise de ce début de championnat.

As Monaco après le départ de leur entraîneur il sont revenu de loin face a Troyes mener 1-0 il sont revenu en fin de macht contre une équipe de Troyes !!

Nancy, Strasbourg, Metz sont reléguable strasbourg et Metz qui n’ont toujours pas gagné après 8 journées quand sera leur première victoire.


Ps: ici le commentaire du forum mimi95 vous laisse vous exprimer suis cette journée en espérant que je n'est pas fais beaucoup de faute de frappe!!! Je suis passé par word!!!

_________________
[/URL]8°journée Portcm060907fraita161og.th
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[LP™]mimi95
Le President
Le President
[LP™]mimi95

Nombre de messages : 3196
Age : 32
Connexion : [8Mega/128]
Origine Du Manager : marseille et italie
Date d'inscription : 28/04/2005

8°journée Empty
MessageSujet: Re: 8°journée   8°journée EmptyVen 23 Sep - 13:59

L’équipe type de la journée
Revault (Toulouse) : 7
Congré (Toulouse) : 6,5
Dao (Toulouse) : 7
Givet (Monaco) : 7
Lécluse (Nancy) : 6
Balmont (Nice) : 7
Tiago (Lyon) : 6,5
Monterrubio (Rennes) : 7
Ribery (Marseille) : 7
Sarkisian (Nancy) : 7
Pauleta (PSG) : 7,5

Les chiffres de la journée
Buts : 20
Cartons jaunes : 43
Cartons rouges : 3

Les stats
Meilleure attaque de L1 : Lens (14 buts)
Plus mauvaise attaque de L1 : Strasbourg (2 buts)
Meilleure défense de L1 : Saint-Etienne (3 buts)
Plus mauvaise défense de L1 : Rennes (19 buts)

Meilleur buteur : Pauleta (PSG) avec 6 buts
Meilleur passeur : Jussiê (Lens), Govou (Lyon) avec 4 passes décisives

Les stats de mimi95
Historique
- Fin de l’invincibilité de Jérémy Janot avec 1 534 minutes sans encaisser le moindre but à domicile.
- Monaco : 6 buts inscrits et 6 exclusions.
- 4eme match nul consécutif pour Bordeaux, qui en avait totalisé 20 sur toute la saison dernière.
- 1ère victoire à domicile pour Nice cette saison. Premier but encaissé à l’extérieur et première défaite à l’extérieur pour Le Mans.
- Fin de série pour Toulouse qui restait sur 2 nuls et 5 défaites à domicile en Ligue 1.
- Strasbourg n’a toujours pas inscrit le moindre but à l’extérieur cette saison.
- Première victoire de Nancy à Saint Etienne depuis le mois de mai 1983.
- 4eme défaite consécutive à Sochaux pour les Nantais.
- Fin de série pour Lens qui restait sur 7 défaites consécutives à Gerland.

Statistiques générales
Nombre de but : 20
- 10 à domicile et 10 à l’extérieur. C’est le 3eme meilleur total de la saison.
- 3 victoires à l’extérieur, 3 matchs nuls et 4 victoires à domicile.
- 157 buts ont été inscrits depuis le début de la saison (à la même époque, 169 buts en 2004-2005 et 174 buts en 2003-2004).

Avertissements : 46
- Aucune journée de Ligue 1 ne s’est terminée sans expulsion cette saison.
- Au classement du fair-play, Auxerre est en tête avec 13 avertissements (12 jaunes, 1 rouge) à égalité avec Ajaccio (13J – 0R). Monaco (27 avertissements, 21J – 6R) est le plus sanctionné de L1.

La question de la journée

Quelle est la dernière équipe à avoir gagné un match de L1 à neuf contre onze ?
Montpellier sur le terrain de Sochaux lors de la 21eme journée de la saison 2001-2002, le 12 janvier 2002. Victoire des Héraultais 1-0 sur un but de Barbosa à la 18eme minute. M.Glochon a ensuite expulsé Ab.Cissé et Moullec.

Divers
- 200 298 spectateurs sur l’ensemble des dix stades de L1 (plus mauvaise affluence de la saison). Le plus fort total pour le moment a été enregistré lors de la 3eme journée de L1 (249 097 spectateurs).
- La plus faible affluence de la saison a été réalisée lors d’Ajaccio-Strasbourg (3 098 spectateurs). Le plus forte lors de Marseille-Lyon (57 609 spectateurs).
- Metz a utilisé 24 joueurs. Lille et Marseille 23 joueurs… Saint Etienne, Lens et Bordeaux 18.
- Ils ne sont plus que 46 joueurs à avoir joué l’intégralité des sept rencontres de L1. 410 joueurs ont déjà foulé les pelouses de Ligue 1 cette saison.
- 136 buts ont été marqués dans les 18 mètres, 21 en dehors de la surface.
- Lens compte neuf buteurs différents en L1 suivi de Nancy et Lyon (sept buteurs différents).
- Auxerre et Troyes sont les rois des tirs sur les montants (cinq chacun). Saint-Etienne est le club le plus « chanceux » dans ce registre avec six tirs sur les montants subis.
- Premier match en L1 pour Gormond (Le Mans) et La Vecchia (Le Mans). Premier but en L1 pour Mom.NDiaye (Metz), Sarkisian (Nancy) et Tiago (Lyon).

_________________
[/URL]8°journée Portcm060907fraita161og.th
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[LP™]mimi95
Le President
Le President
[LP™]mimi95

Nombre de messages : 3196
Age : 32
Connexion : [8Mega/128]
Origine Du Manager : marseille et italie
Date d'inscription : 28/04/2005

8°journée Empty
MessageSujet: Re: 8°journée   8°journée EmptyVen 23 Sep - 14:40

un ptt truc sur marseille toulouse fait par mimi95


Tirer c'est bien, cadrer c'est mieux


Apres 2 matchs conclus par deux victoires, l’OM se présentait, pour la première fois de la saison, en confiance pour un match de championnat… Et le résultat ne fut pourtant pas à la hauteurs des attentes et des espoirs, il aura fallu un but pour casser la toute nouvelle sûreté marseillaise, et faire ainsi retomber toute l’équipe dans des travers que nous ne connaissons déjà que trop bien.

L’OM était pourtant bien entré dans ce match, par un jeu simple mais efficace, les phocéens se trouvaient bien et privaient les violets de ballons, c’est ainsi que Ribery trouvait Niang en profondeur, qui en cherchant à centrer en retrait envoya directement le ballon dans les mains de Revault… Mais cela n’arrêtait pas l’Om qui continuait sa domination, sans pour autant trouver la solution ! C’est au bout de dix minutes que le tableau idyllique d’un club sachant jouer au football, aligner deux passes de suite, et solide derrière, fût casser : Sur un corner de Battles, bien dégager de la tête par Cana, une tentative de frappe toulousaine trouvait le jeune Cardy au 6 m, qui pu tranquillement transmettre à Bergougnoux gentiment oublier par Dehu qui préférait pendant ce temps réclamer un hors jeu inexistant, l’ancien lyonnais se fit alors un plaisir de fusiller un Gavanon dépité ! Ce but avait fait ressortir toutes les énormes carences défensives misent entre parenthèses depuis 4 matchs. Sur ce coup de pied arrêté, la défense resta statique, personne ne chercha ni à anticiper la passe de Cardy, ni même à, tout simplement, marquer l’attaquant toulousain. Les défenseurs étaient devenus spectateurs, préférant s’en prendre à l’arbitre au lieu de se demander pourquoi ils n’avaient pas essayés de communiquer entre eux au moment où la balle revenait dans la surface !
Mais l’Om eut le mérite de réagir immédiatement par l’intermédiaire du déjà inévitable Ribery, qui s’infiltrait dans la surface pour passer en rentrait à Cana venu apporter le surnombre au premier poteau, mais l’Albanais, trop court, ne pu cadrer sa frappe! Malheureusement cette occasion fit très vite l’effet d’un feu de paille, car l’OM allait par la suite perdre son inspiration pour préférer son jeu stéréotypé. Les Olympiens, qui jusque là passait très souvent par les latéraux et en particulier Ferreira, se mirent à balancer à tout va, en direction d’un Niang incapable de se démarquer ou de prendre l’intervalle, complètement perdu l’attaquant voyait les toulousains se régalaient des ouvertures de Lamouchi. Mais l’espoir revînt lorsque une lumineuse ouverture de Ferreirra trouva dans la profondeur Ribery en position d’attaquant (ou était Niang a ce moment là ?) qui fut arrêter irrégulièrement dans sa course par Arribagé en position de dernier défenseur. Mr l’arbitre siffla faute et montra logiquement le chemin des vestiaires au défenseur toulousain ! Monbaerts, n’hésita pas une seconde et fit sortir le buteur Bergougnoux pour faire rentrer Dao, une solution défensive en plus, et un attaquant en moins pour Toulouse… Les violets allaient donc se regrouper encore plus derrière leur ligne médiane, face a des marseillais qui eux s’enfoncer dans un pitoyable jeu long, dramatiquement inefficace… Les seuls huitièmes d’occasion que les phocéens purent obtenir vinrent des cotés. Taiwo, Ferreira, et Ribery trouvant bien les intervalles, en bonne position de centre, mais au final c’était cette fois le manque de solution offensive qui bloquait les tentatives de porter le danger devant les cages de Revault, le trop seul Niang y ajoutait sa patte en prenant un malin plaisir à perdre tout les ballons qui lui arrivaient dessus !
Apres dix minutes de réflexion Jean Fernandez prît enfin la décision d’ajouter un élément offensif à son équipe et ainsi de sacrifier son model ultra défensif, au profit d’un model plus apte à défier les joueurs de la ville rose. Gimenez remplaça ainsi Andre Luis, mais ce furent pourtant les toulousains qui sortirent de leur tanière, Santos et Moreira commençaient à bien jouer les coups en contre, le brésilien se faisant un plaisir d enrhumer Dehu à chaque fois qu’il touchait le ballon… En face l’OM n’arrivait toujours pas à construire, et le duo Gimenez-Niang ne touchait plus de ballon ! Les 5 dernières minutes allaient voir Lamouchi chercher à apporter des solutions sur le coté Gauche mais son centre passait trop haut, puis Gimenez essayer de jouer les pivots à l’entrée de la surface, pour Cana mais ce dernier frappait trop fort, des solutions commençaient à apparaître et la mi-temps semblaient se terminer sur une touche d’espoir, mais c’était sans compter sans la défense marseillaise : sur un contre toulousain, le tracteur Dehu vit passait le train corail Santos de 19h00, ce dernier se présentant seul face à Carasso plaça une frappe superbement capter par le gardien olympien…
Décidément cette mi temps là avait tout remis en cause, des point noirs étaient réapparus, la défense semblait dépasser, à 4 derrières la défense marseillaise semblait encore plus ouvert aux courants d’air, devant les blancs ne trouvait pas la solution et le manque de complémentarité Niang Gimenez se faisait déjà sentir, l’ancien strasbourgeois ne faisant jamais l’effort de décaler l’italo Argentin, et vice versa…
L’OM se devait alors de montrer un autre visage, en deuxième mi-temps… Et cela « tait bien parti : dès la première minute les marseillais sur un corner bien tiré de Ribery, c’est Cana qui sautait plus haut que tout le monde pour placer un tête qui frappait la barre de Revault… Les phocéens commençaient a faire la différence au milieu en jouant cour et dans le pied, Ribery faisant souvent l’effort de revenir vers le centre du terrain pour apporter des solutions, cela donna plusieurs frappe dont une qui allait aboutir à une action, bien tristement symptomatique du mal offensif marseillais : Sur une frappe trop molle d’Oruma, Niang récupéra le ballon au 6m contrôla pour se retourner vers le but, mais il fût gêner par Gimenez qui décidait de frapper à sa place tuant ainsi les quelques pigeons survolant à ce moment là le stadium !
En face les toulousains ne lâchaient pas, et continuaient à procéder en contre, surtout que Dehu ne voyait toujours pas le jour face à Santos, cela attaquait donc des deux cotés, côté marseillais c’est Ribery qui continuait d’apporter le danger, dans un rôle de milieu offensif plus axiale, il chercha plusieurs fois à faire la différence par ses dribbles et ses frappes oubliant parfois ses partenaires… Fernandez prît alors la décision de jouait le tout pour le tout en faisant rentrer Nasri à la place d’un Ferreirra beaucoup plus discret en seconde période, la rentrée d’un deuxième ailier, permis d’excentrer Ribery à gauche, et de déclencher une attaque défense qui allait durer jusqu'à la fin du match !
En effet, les marseillais pressaient beaucoup plus haut et empêchaient ainsi toute sortie toulousaine, le jeu était alors à sens unique, les phocéens dans une tactique très offensive se trouvaient bien, et cherchaient la solution par les cotés, passant pas un Ribery intenable : un coup à gauche un coup à droite et qui faisait désormais la différence a tout les coups face aux défenseurs toulousains. Malheureusement, entres les centres de Taiwo qui finissaient la plupart du temps dans les tribunes et les frappes qui manquaient le cadre, l’OM n’y arrivait pas ! Dans cette vague offensive on se rendait paradoxalement compte de l’invisibilité de Gimenez et de l’inefficacité de Niang tout les deux incapables de se démarquer correctement pour apporter des solutions, les occasions venaient désormais des milieux défensifs (un comble !) par Oruma et ses frappes et surtout par Cana qui, à chacune de ses montées, créait le danger.
Mais l’Om allait en rester là, incapable de transformer ses occasions, montrant des carences offensives trop importante pour au final espérer marquer, 18 tirs hors cadres, à ce niveau c’est inadmissible…

Ce match aura eu le mérite de montrer que l’Om semble quand même plus à l’aise dans un schéma plus offensif, certes Toulouse jouait à 10, mais le changement entre l’avant et l’après entrée en jeu de Nasri est trop flagrant pour ne résumer ce sentiment qu’à l’expulsion d’Arribagé. A travers ce jeu offensif, on aura pu déceler une rybery-depandance qui semble être à la fois logique puisque qu’il est le seul marseillais capable de faire la différence en un contre un aujourd’hui et aussi le seul à faire des efforts aussi bien défensifs qu’offensifs, mais qui est aussi problématique lorsque, comme c’était le cas au début de second mi temps Ribery est enfermé au centre. On regrettera dans le même ordre que Nasri eût été trop souvent oublié au profit de Franky et de Taye Taiwo… Mais le principal regret reste l’attaque, il est aujourd’hui indéniable que Gimenez et Niang ne sont pas complémentaire, l’un et l’autre ne se trouvant jamais et se marchant même sur les plates-bandes, si l’ancien joueur du Fc Bâle semble peut être plus à l’aise dans un 5-4-1, où il vient souvent jouer les pivots, Niang lui n’y arrive pas, perdu sur le terrain quelques soit la tactique il a été aujourd’hui catastrophique, à trop vouloir bien faire il n’a pas vu ses coéquipiers et a perdu un nombre incalculable de ballons, peut être qu’une association avec Koke qui aime redescendre chercher les ballons pourrait lui être bénéfique, mais l’inquiétude de voir en lui un nouveau Bakayoko grandi de jour en jour. Sur le plan défensif, l’inquiétude vient de Dehu qui aura casser la sérénité défensive que l’OM semblait posséder, complètement dépasser par Santos, il semble à l’origine du manque de communication qui a régner lors de ce match (pour un capitaine ça le fait moyen) et toutes les actions toulousaines dangereuses sont passées par lui… Dommage surtout quand on aura pu remarquer le travail enfin défensif des latéraux qui auront moins hésité à redescendre appliquer son travail défensif.
Des regrets l’Om peut en avoir, et l’on peut craindre que l’équipe retombe, contre Nice, dans des errements, il y a déjà des craintes à avoir pour revoir deux attaquants samedi, Fernandez aura sûrement trop peur de perdre un match (de plus) au vel’ et préfèrera bétonner. Cette défaite, même si on ne l’espère pas, semble avoir casser un élan. Et avoir révéler le criant problème offensif, à cela il existe une solution simple : Changer les Attaquants, pour ne faire de cette défaite qu’un accroc dans la remonté marseillaise vers les sommets du championnat !

_________________
[/URL]8°journée Portcm060907fraita161og.th
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




8°journée Empty
MessageSujet: Re: 8°journée   8°journée Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
8°journée
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Journée à Thème] organisation des tables de JdR
» [S41-E8] Résultats pour la 6ème journée - Nord-Pas de Calais - 03 Mars 2010
» Une journée d'alchimiste d'après Moug et Sorifik.
» LJPC - 5 - 12ème journée
» journée des Associations Pertuis, le samedi 05 septembre 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tournoi Pro Evolution Soccer 2008 :: Forum Football :: France : La Ligue 1-
Sauter vers: